Mes actualités et les événements liés au Yoga

En complément

Newsletter Body Yoga

« Le Yoga nous aide à comprendre ce que la vie enseigne et à le transformer en une action juste » - Lina Franco

Hommage à Peter Hersnack : une liberté qui s'éprouve dans la relation

Etre là, ensemble.

En venant m'assoir ici avec vous, je partage un SOUHAIT : répondre à l'invitation de Colette et Marie de prendre la parole*.

Je communique aussi une INTENTION : nous convier autour de ce thème - la relation - dans le PRÉSENT d'une rencontre inusuelle, ICI, dans un lieu chargé de MÉMOIRE(S).

Nous convier sans oublier POURQUOI nous sommes ici. Deux raisons, au moins deux, nous y amènent :

1. rendre hommage à Peter, le chercheur. Le regard se pose sur le PASSÉ au coeur des VASANA (souvenirs) et des SAMSKARA (imprégnations) auxquels même l'enseignement le plus libre, l'écoute la plus attentive, l'esprit le plus autonome n'échappent.
2. se faire support de son enseignement pour qu'il demeure VIVANT. Mais autrement VIVANT maintenant que Peter a quitté sa chair.



Par ce geste - ACCEPTER de se faire "support de son enseignement" nous rentrons dans le PRÉSENT d'une relation vivante : car cet enseignement qu'aujourd'hui nous "portons" nous porte aussi.

Là, les premières questions apparaissent.

COMMENT se tenir dans cette relation ?
COMMENT la vivre sans la dénaturer, pour qu'elle reste libre, pour que chacun de nous demeure (support) libre ?

La réponse, ma réponse est : JE NE SAIS PAS.
Je cherche.

La disparition de Peter nous invite à questionner notre "position", à explorer cet ASANA tout nouveau qui est celui du passeur dans une PRATIQUE de TRANSMISSION que nous commençons à peine de construire. Juste avant sa mort, nous étions dans le CONFORT de la posture du professeur, pour certain du formateur. À présent, nous découvrons la posture du passeur, dont la prise autant que le maintient peuvent ne pas être aisés.

Dans cette nouvelle posture il ne s'agit plus seulement d'OBSERVER, de VIVRE, d'ÊTRE mais de DEVENIR CANAL de TRANSMISSION.

La posture inédite du passeur donne accès à l'espace unique de l'Entre-deux ; entre le connu et l'inconnu, entre le CONNU et le POSSIBLE, entre l'AVANT et l'APRES au cœur même d'une TENSION CRÉATIVE, celle d'une liberté qui s'éprouve dans la RELATION.

Maintenant que l'acarya - celui qui a marché avant nous - n'est plus là, nous nous découvrons PASSEUR en marche dans les CHEMINS que Peter nous a ouverts, ceux dans lesquels nous avons cheminé ensemble avec lui pendant tant d'années, ceux également que son enseignement nous invite à explorer SEUL dans la conscience de son ABSENCE.

COMMENT vivre l'APRÈS ?

Lorsqu'il abordait les questions de la relation et de l'espace, Peter nous invitait à "être avec ce qui est".

Aujourd'hui plus que jamais, "être avec ce qui est" signifie pour moi ne pas s'accrocher à l'ICI, ne pas cristalliser cet enseignement dans un présent fait de répétitions immuables, mais le rendre à son INTENTION première, à sa véritable nature : PURE DISPONIBILITÉ. C'est la nature propre du chercheur que Peter était.

Aujourd'hui, cette disponibilité continue d'ouvrir l'espace de l'ici vers l'AILLEURS, vers le possible. Cet ailleurs c'est l'après Peter, un APRÈS PROFONDÉMENT VIVANT. Je crois.

Toute posture est une EXPÉRIENCE d'ESPACE. Le mot espace est à entendre au pluriel :

1. ESPACE pour la LIBERTÉ
2. ESPACE pour la SOLITUDE

Etre dans une relation et se sentir libre.

Accorder une place à un enseignement que l'on a choisi, se sentier profondément RELIÉ à cet enseignement et au même temps pouvoir être et avancer SEUL. Ces deux espaces – espace de liberté et espace de solitude – sont un support fondamentale pour une RECHERCHE VIVANTE, un QUESTIONNEMENT VIVANT, un PARTAGE VIVANT, en un mot une RELATION VIVANTE.

PRATIQUANT – PROFESSEUR - PASSEUR

Dans le champ du Yoga, une nouvelle triangulation apparaît, au centre, l'acarya.

Évoquer la possibilité de cheminer seul dans les directions ouvertes par Peter, signifie vivre dans la CONSCIENCE DE L'ABSENCE (être avec ce qui est), dans le DÉSIR DE RELATION (être ce que je suis / ce que nous sommes).

La posture du PASSEUR incarne les qualités intrinsèques à l'Âsana : STHIRA-SUKHA (conscience de l'absence - désir de relation). La présence de ces deux qualités aide le MAINTIEN DURABLE ET AGRÉABLE de la posture du passeur et pérennise l'enseignement au-delà de l'épreuve du temps.

Derrière la réalité de cet enseignement je découvre une liberté qui s'éprouve elle-même dans la RELATION. Merci Peter.

Lina FRANCO

* Texte rédige à l'occasion de l'atelier "Une liberté qui s'éprouve dans la relation" que j'ai présenté et guidé dans le cadre de l'hommage à Peter à Charlevoix, au Québec, en octobre dernier.

0
0
0
s2smodern