Mes actualités et les événements liés au Yoga

En complément

Newsletter Body Yoga

« Le Yoga nous aide à comprendre ce que la vie enseigne et à le transformer en une action juste » - Lina Franco

Le Yoga c'est l'action

Le mot "Yoga" est dérivé de la racine sanscrite YUJ-, qui signifie "mettre sous le joug"

Le Yoga a pour but de "mettre sous le joug" les fluctuations du mental lorsqu'il est dispersé – vikshipta – pour qu'il puisse s'installer dans un état de concentration sur un seul objet – ekâgra.

Il s'agit d'une action complexe d'attelage de l'organe psycho-mental et de ses composantes psychique, charnelle, énergétique, pulsionnelle.

"Atteler" doit être entendu au sens d'attacher ensemble, créer du lien, mettre de la cohésion, afin d'atteindre un meilleur équilibre, entre des éléments fauteurs de trouble pouvant devenir avec le temps des facteurs de souffrance.



Dialogue entre la conscience humaine et l'âme universelle : l'allégorie du Mahâbhârata

Cette action, supposée ordonner, rassembler ce qui par nature ne l'est pas, trouve l'une de ses plus puissantes illustrations dans l'image du char de ce grand poème épique indien qui est le Mahâbhârata, dont le titre peut se comprendre comme "La grande histoire de l'Humanité".

Sur le char Arjuna – l'homme – est envahi d'un désespoir profond. Avec lui, Krishna, le cocher. Le char est poussé au centre d'un champ de bataille d'une guerre fratricide au milieu de deux armées : Arjuna doit combattre ses parents, ses proches, son maître d'armes... Il n'a en face de lui que des visages familiers.

Au-delà des êtres de chair et de sang, les deux personnages sont l'allégorie d'un dialogue entre la conscience de celui qui est enseveli dans sa condition humaine, submergé de passions et peuplé de désirs, et l'âme universelle, l'Esprit dont l'Univers est tissé.
Ce onzième chapitre du poème au titre emblématique de Baghavad Gîtâ, le Chant du Bienheureux, offre au guerrier Arjuna l'occasion de réfléchir sur le sens de l'action, ses mobiles, ses conséquences, ses enjeux.

Le Yoga est l'unification des éléments divers du mental

La tradition indienne attribue à cette action d'atteler ensemble, deux interprétations :

- pour l'une, il s'agit d'unir l'être individuel (jîvâtman, le soi conditionné, c'est-à-dire l'être ordinaire qui n'a pas encore atteint la parfaite maîtrise de différents niveaux de sa personnalité) au principe suprême (paramatman, le Soi universel) ;
- pour l'autre, le Yoga est l'unification des éléments divers du mental représentés par les dix chevaux fougueux du char d'Arjurna, l'homme terrassé par la tournure tragique qu'a pris l'action à entreprendre.

Deux des significations possibles du terme "Yoga" sont donc à la fois celle de "but" (l'union) et de "méthode, de voie" (l'unification).

Le Yoga en tant que méthode, prend soin de l'être dans sa condition actuelle, tel qu'il est là où il est – changeant, contradictoire, incohérent, aveugle – et lui propose un travail d'ajustement progressif devant le mettre en possession de lui-même et au-delà, lui donner accès à cet état de délivrance qu'est la maîtrise parfaite de son véhicule psychophysique.

Le Yoga pour devenir l'acteur libre de sa vie

Le Yoga est à la fois cette discipline à l'égard de soi-même et l'ensemble des attitudes souhaitées à l'égard de l'autre qui sont donnés à la personne pour l'aider à affronter ce qu'elle a à affronter. Les différents Yoga (Râja Yoga, Karma Yoga, Jnâna Yoga, Bhakti Yoga, Hatha Yoga, Kundalini Yoga) viennent indiquer chacun la méthode la plus particulièrement adaptée pour que la personne devienne acteur libre de sa vie.

La place d'honneur que le Yoga réserve à l'action est indéniable et nous invite à évoquer deux autres définitions du mot "Yoga" à partir de la même racine YUJ- telle qu'on la retrouve dans les termes yukti (dans la Bhagavad Gîtâ) et viYoga.

Yukti désigne celui qui est connecté avec toutes les composantes, toutes les dynamiques et tous les niveaux de son être et de l'existant, occupé à vivre avec qualité et intensité ces connexions, et qui en cela, est effectivement habile, qualifié, constant et qui réussit.
Son action, son état et sa réalisation sont dénommés par le terme yukti.

Le Kriya Yoga, le Yoga de l'action

Cette habilité, cette ruse, ce savoir-faire dans l'action sont à mettre en rapport avec le Kriya Yoga, le Yoga de l'action, qui qualifie l'agir à partir de trois actes :

  • faire le tri, désencombrer, simplifier, comme dans une sorte d'ascèse psychologique intense (tapas) pour éroder le moi et ensemencer les révolutions intimes,
  • réfléchir sur l'action à entreprendre et sa qualité pour aider la personne à se connaître mieux, à aller davantage vers soi, au-delà de son image sociale et psychologique (svâdhyâya),
  • demeurer en toute circonstance, modeste, détaché, dépassionné, prêt à accepter ce qui nous dépasse.

Le ViYoga pour couper les liens qui nous attachent

ViYoga vient lui poser l'accent sur la nécessité de devoir couper les liens qui attachent, démêler la confusion des situations tissées afin de retrouver les nuances, rétablir les distinctions et discerner ce qui EST à FAIRE...

Dans le tumulte des actions et de leurs conséquences, l'on comprend mieux et plus le besoin de mettre sous le joug ce qui de toute part agite le mental et le corps de la personne qui s'apprête à agir.

0
0
0
s2smodern