Mes actualités et les événements liés au Yoga

En complément

Newsletter Body Yoga

« Le Yoga nous aide à comprendre ce que la vie enseigne et à le transformer en une action juste » - Lina Franco

Viniyoga : adaptation et progression

Professeur de Yoga, je constate fréquemment chez mes élèves, néophytes ou pas, une certaine gêne dans ces deux situations

Lorsqu'il s'agit, d'une part, de répéter des postures déjà pratiquées alors qu'ils voudraient tout le temps en expérimenter des nouvelles, d'autre part, d'intégrer une adaptation de la posture qui leur serait bénéfique compte tenu de leur état sur le tapis.

Ce double constat m'amène aujourd'hui à réfléchir sur deux principes fondamentaux de l'enseignement du Yoga - l'adaptation et la progression - que les textes de la tradition indiquent par le terme de ViniYoga.



ViniYoga et les 2 principes fondamentaux de l'enseignement du Yoga

ViniYoga désigne une école de Yoga issue, aux alentours des années 80 de l'enseignement de Sri Krishnamacharia, qui a été ensuite développée par T.D.K. Desikashar à Madras ainsi que par plusieurs autres enseignants en Occident.

Il revient au même Sri T. Krishnamacharya d'avoir mis au point la méthode de travail associée à cette école qui consiste en une application directe de la notion de ViniYoga à la pratique des postures (âsana) et aux techniques respiratoires (prânâyâma).

Son principe premier est l'adaptation aux besoins et aux capacités de chaque élève. La célèbre formule :

« Ce n'est pas la personne qui doit s'adapter au Yoga mais le Yoga qui doit être ajusté à chaque personne »
attire l'attention sur l'importance chez l'enseignent, de la compréhension du potentiel réel du pratiquant.

Au livre des Yoga-sutra de Patanjali de réitérer la place centrale accordée à l'adaptation dans l'aphorisme 6 du chapitre III, celui qui regarde de près à la relation professeur-élève : « tasya bhumishu viniYoga » : la démarche (samyama) en Yoga doit s'adapter en fonction des aptitudes et du niveau du pratiquant.

L'enseignement de Yoga qui convient

Le Yoga doit être appliqué à la personne en fonction de ce qu'elle est, là. Une invitation est posée qui consiste à prendre en considération nombre de ses caractéristiques et d'éléments à même d'apporter un éclairage significatif sur ce dont son quotidien est fait, notamment :

  • Son âge
  • Son état physique, par rapport au fonctionnement de grands systèmes
  • Sa situation psychologique (une certaine émotivité, un manque de confiance...)
  • Sa santé
  • Son appartenance à une culture ou religion (avec ses règles, ses restrictions et ses observances)
  • Le lieu où elle vit, la saison de l'année
  • Ses activités professionnelles, ses fonctions dans la société
  • Ses responsabilités personnelles et familiales
  • Ses attentes
  • Son endurance, sa mémoire, enfin le temps à pouvoir consacrer à la pratique

C'est à partir de cette connaissance de l'individu, qu'une pratique peut alors être proposée à l'élève dans le respect et l'acceptation de sa personne, dans la compréhension aussi de ce qui est souhaité et souhaitable.

Ajuster pour pratiquer le Yoga

L'expérimentation et l'adaptation illimitée de la science du Yoga concernent tant l'élève que le professeur.

Du côté du pratiquant, l'ajustement se fait à partir de ses besoins et de ses possibilités à travers un travail subtil de coordination de la respiration avec les enchaînement posturaux, exécutés en statique ou en dynamique. Cette intégration du mouvement combiné au souffle laisse entendre qu'il convient commencer avec les âsana les moins compliqués qui peuvent être explorées de diverses façons.

Face aux difficultés conjoncturelles et aux limites propres à chacun, l'adaptation se révèle d'une grande utilité pour le pratiquant qui au fil des ajustements apprend à orienter ses mouvements de l'effort juste vers l'effort nécessaire, celui de la vigilance qui seul lui permet de dénouer un nœud, puis un autre et ainsi de suite. La présence au geste, d'une part, et l'attention à l'instant présent, de l'autre, l'aident à se délester de ce qui aujourd'hui ne lui correspond pas ou plus du tout, de ce qui est de trop. L'espace de la profondeur s'ouvre à l'élève qui commence à peine à sentir...

Du côté du professeur de Yoga, la démarche ViniYoga est indissociable de la qualité de son observation. Elle se veut aussi fine que discrète. D'expérimentation en répétition la "méthode" fait ses épreuves. Créatif, vécu dans la joie, le ViniYoga reste applicable tant aux cours individuels qu'aux cours collectifs, à des enfants, des adultes, des personnes âgées, des cardiaques, des femmes enceintes.

Les séances sont construites de manière rigoureuse, selon une progression bien pensée (vinyâsa) dans laquelle l'âsana est adapté et intensifié avec prudence. Le professeur a le respect de la personne qu'il enseigne. Il s'emploie à lui faire du bien et à devenir autonome.

La progression de l'enseignement – deuxième pilier de la démarche, fait écho avec le cheminement (sâdhana) du yogin qui ne peut avancer qu'étape, par étape, d'un territoire conquis, compris à un autre (la relation avec soi-même, aux autres au tapis). Ensemble, ils travaillent à la construction d'une relation de confiance et de non dépendance, en un mot : libre.

Prenez soin, travaillons à la Vie

Si l'intention de la démarche est claire : être sur le terrain et rester proche de la personne, ses bienfaits sont également connus : amélioration du sommeil, de la digestion, meilleur moral, une plus grande résistance au stress.

C'est néanmoins sur le long terme que le VinYoga révèle ses véritables joyaux : cette prise de conscience qui ouvre sur le lâcher-prise, grâce auquel ce qui encombrait le yogin l'abandonne petit à petit. Les voiles s'écartent, puis tombent redonnant alors à la conscience sa clarté originelle.

Ajuster, composer avec la lenteur et le rituel de la répétition, comme lorsque on donne un soin, c'est certainement la meilleure façon de travailler à la vie. Ce à quoi le Yoga s'attelle.

A celles et ceux qui ne se lassent pas de "consommer" l'âsana, d'abuser de la posture qui les use, de sauter les étapes, d'aller vite, je partage enfin cette remarque que l'adaptation trop souvent comprise telle une forme de correction travaille à la progression en autonomie du pratiquant et le conduit vers l'harmonisation de toutes ses facultés corporelles, affectives, mentales et spirituelle.

Namaste

0
0
0
s2smodern