Mes actualités et les événements liés au Yoga

En complément

Newsletter Body Yoga

« Le Yoga nous aide à comprendre ce que la vie enseigne et à le transformer en une action juste » - Lina Franco

Film : clichés et idées reçues sur le Yoga

Directrice artistique : Florence PIERRE

Le propos du film sur le Yoga : donner à voir la pratique que je transmets

La finalité du film : faire voir. Permettre au spectateur d'appréhender les lignes directrices de mon enseignement qui visent à ouvrir l'espace de la pratique à des corps réels, tels qu'ils sont, selon leur âge, avec leurs fragilités et leurs forces, exprimant présence et désir d'écoute.

Le cours de Yoga apparaît alors,
  pour le professeur, comme une expérience d'observation extérieure.
  L'élève, quant à lui, ressent ce qui se produit à l'intérieur.

De part et d'autre, un regard se pose, respectueux et disponible. Un lien de confiance se tisse tout au long de la séance.

La pratique de Yoga s'organise d'abord autour de la parole, lors de l'accueil sur le tapis. Puis des postures sont nommées, illustrant la mise en oeuvre des enchaînements entre lesquels, discrètement, se glissent des mots clés (les bahvana) qui font écho dans le flot des émotions et des pensées.

Au cœur du travail, le corps s'éveille au souffle. Petit à petit, les bavardages du mental s'apaisent pour faire place au silence de la concentration.

A travers ses gestes, le corps exprime ce qu'il accepte, ce qu'il refuse, ce dont il a peur, ce sur quoi il se rattache, parfois avec ardeur.

Le cours de Yoga atteint quelque chose de profond, ayant trait au temps et à l'espace

Alors que la vie de chacun d'entre nous est rythmée par une cadence différente, la posture de Yoga parvient à créer une sorte d'unisson et à placer la personne dans un environnement dénué de métronome.

Entre émergence du "nouveau" et conscience de l'"ancien", la perception de l'espace se dessine aussi d'une autre manière : trouver sa place, faire de la place, mettre en œuvre une posture, apprendre à mieux la tenir, et savoir la relâcher au moment opportun, avant qu'elle ne devienne source d'inconfort.

Lors de chaque cours de Yoga, des supports divers et variés prolongent l'ouverture en dehors de la vie ordinaire. L'évocation de bribes d'aphorismes (les sutra), des citations littéraires ou des explications anatomiques...

Tout concourt au mouvement, à mettre la personne en marche... vers une autre conscience de soi, plus libre, en accord avec ce qu'elle est vraiment.

Dans la matière vivante de son corps – au cœur de ses souffles, de son énergie, de ses émotions, de sa sonorité et de sa lumière – la personne commence à comprendre ce qu'elle peut faire, ce qu'elle peut ressentir, ce qu'elle peut vivre mieux.

En d'autres termes, ce qu'elle devient lorsqu'elle se trouve en état de relation.

Voilà ce qu'est le Yoga, celui que je transmets de pratique en pratique.

I really liked both films! They do attract attention and leave you with impression (emotions?) which means the films did convey something ;) The only remark I had watching the yoga class session, and this is quite true in most movie about fitness, people are too beautiful! They set altogether a bar/ a standard that can create a feeling of unreachable, or unauthorized to be part of it. Of course, as a matter of aesthetic, I can understand the choice made. Surely it wasn't the purpose to show the hesitation of the movements, the difficulties to let go and be present, the little world you create for yourself during the course, where other do exist, co-exist, but it's not the purpose of the course, it's to connect to oneself, and so there is this respect of others rhythm, difference, difficulties, joy and pleasure. It's more single persons connecting to themselves than a choregraphia. Well that would have been my vision of the courses I experienced.
For someone like me, not familiar with sport or courses, a little bit shy and experiencing difficulties to try and fail, a film showing also that reality would have helped me to start and maybe would help me to visualize the yoga lessons as a journey with myself where things are not that smooth and easy. My cliché of yoga was more it's for people who master already their body, who are beautifully shaped, who can already connect to themselves... it's not for amateur. :) Well you can read through those lines my fear of imperfect-me and failing-me :) but I think it's a quite honest sharing of what I'm thinking right now.
Might sound a little bit weird I can admit, but I trust you to take it as it is: just a thought that very moment I'm writing.
Take care! Ly Sang

0
0
0
s2smodern

Forget about yoga's clichés.
It's the beginning of a new journey.